Réseau La Source – St Nazaire 44

Art-thérapie IndividuelEntrepriseEnfantAdolescentAdulteInstitution

Art-thérapie à dominante arts plastiques

art-thérapie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A qui s’adresse l’art-thérapie ?

 

L’art-thérapie s’adresse à des personnes de tous âges, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées qui éprouvent un mal-être, une souffrance et qui cherchent à améliorer leur existence.

Cette souffrance peut provenir d’une maladie, d’un handicap, d’une blessure de vie, d’un choix pénalisant de vie, souffrance qui s’accompagne le plus souvent de troubles de l’expression, de la communication et de la relation.

L’art-thérapie s’adresse aux personnes qui ont du mal à exprimer par des mots leur mal-être, leur souffrance.

L’activité créatrice permet d’exprimer ce mal-être, de se libérer de certaines angoisses, de certaines frustrations, d’accéder à un souvenir oublié, à une émotion refoulée… Ce processus agit au plus profond de la personne et opère, la plupart du temps, une transformation positive.

L’art-thérapie permet de transformer une souffrance difficile à exprimer par des mots, en création artistique, porteuse de sens.

 L’art-thérapie s’adresse aux personnes sensibles à l’art.

Etre sensible à l’art c’est éprouver un plaisir, voire une émotion en contemplant et/ou en pratiquant un art . Toute personne peut révéler son potentiel créatif sans avoir de compétences artistiques.

L’art-thérapeute est là pour aider chaque personne à révéler ce potentiel qu’elle possède au plus profond d’elle-même, en l’accompagnant dans sa recherche, en lui montrant certaines techniques, en lui faisant contempler des œuvres d’art.

 

Comment se déroule une séance d’art-thérapie?

 

L’échange instauré lors de la première séance est capital, il  va permettre à l’art-thérapeute de connaître la raison du mal-être de la personne et ses attentes.

La séance se déroule en général en 3 temps :

1. Un temps d’accueil qui consiste à faire un point sur la séance précédente, à observer des productions réalisées hors séance ou à envisager des difficultés survenues entre les deux séances.

2. Un temps de production : La personne découvre le matériel mis à sa disposition ( supports, outils,  matériaux variés) et les techniques envisagées (dessin, peinture, écriture…). Le premier rôle de l’art-thérapeute est de favoriser la créativité; il peut proposer des thèmes en rapport avec des situations ( passées, présentes, à venir), des exercices, des jeux.

La personne peut quelquefois être désorientée (« je ne sais pas quoi dessiner… »,  « c’est le vide… » ); l’intervention de l’art-thérapeute est alors nécessaire pour qu’il y ait passage à l’acte.

« Une fois le processus de création enclenché, la personne intervient quasi à son insu sur son environnement interne/externe par un acte de lâcher prise somatopsychique (« ça m’a vidé… », « jamais j’aurai cru faire ça »…, « pourquoi j’ai repensé à tout cela… »)… » J.L. Sudres

3. Un temps de verbalisation : La personne peut parler librement de sa production. Sinon, l’art-thérapeute sollicite, pose des questions mais ne procède à aucune interprétation.Il est là pour écouter, accompagner, aider à révéler, sans pour autant interpréter. A chaque personne, avec cette aide, d’interpréter sa propre histoire ou d’en référer à un thérapeute habilité à l’interprétation.

S’appuyant sur leur production, sur leur vécu, certaines personnes réussissent à mettre en mots leur existence et à intervenir psychiquement pour la comprendre et la changer.

Une auto-évaluation de la production peut terminer la séance. Faire une auto-évaluation de son travail c’est dire si on aime ou pas ce que l’on a fait (le beau), si on trouve que c’est bien fait ou pas (le bien) et si on a envie de continuer ou pas (le bon).

La séance peut être individuelle  ou collective.

L’art-thérapeute détermine avec la personne ou l’institution  le type de suivi (individuel ou collectif) et la fréquence du suivi (1fois/semaine, 1fois/mois etc.)

Une séance individuelle dure 60 minutes, une séance collective 90 minutes.

 

Qu’est-ce qui différencie une séance d’art-thérapie d’un cours d’arts plastiques?

 Le public et la situation

En fonction de son état de santé ou de développement, la personne pratiquera son art dans des situations différentes et dans des lieux différents.

 L’intervenant

Si l’art fait souvent office de catharsis, il n’a aucun pouvoir thérapeutique en lui-même.

Dans un cours d’arts plastiques, l’artiste ou le professeur d’arts plastiques communique des savoir-faire artistiques, favorise l’expression d’une sensibilité, délivre une réflexion sur l’esthétique mais ne dispose pas de compétences thérapeutiques. L’art est utilisé dans son principe éducatif et non thérapeutique.

 

Dans une séance d’art-thérapie, l’intervenant a des compétences artistiques et thérapeutiques, il est le plus souvent artiste et thérapeute.

Si une séance peut opérer un changement, un suivi de plusieurs séances s’avère souvent nécessaire. Lorsque la prise en charge en art-thérapie s’achève, il n’est pas rare que la personne rejoigne un atelier de peinture. L’activité artistique reprend ses droits.

 

 

Quel est le statut de l’ art-thérapeute?

 

L’art-thérapeute est un professionnel de soin, un spécialiste de l’activité artistique dans un domaine paramédical. Il respecte le secret médical et le code de déontologie art-thérapeutique. www.art-therapie-tours.net

 

L’art-thérapeute a les compétences nécessaires pour établir un protocole de prise en charge thérapeutique (objectifs, stratégie, évaluation) et mettre en oeuvre tous les moyens adaptés.

 

Si l’art-thérapeute doit connaître la pathologie de la personne ou les problèmes liés à cette pathologie, il ne doit pas perdre de vue que cette personne a des choses qui fonctionnent.

 

Renforcer chez la personne, par l’intermédiaire de l’art, cette partie qui fonctionne bien chez elle et qui lui procure du plaisir, voire de l’émotion, c’est activer ou réorganiser sa confiance en elle, son estime d’elle-même, c’est restaurer la qualité de son existence.

 

Ce qui démontre bien qu’il ne s’agit pas, en art-thérapie, de faire progresser l’esthétique mais de se servir de l’esthétique pour aider certaines personnes à surmonter des difficultés handicapantes.

 

 

Quelle est la fonction de l’art-thérapeute dans une équipe pluridisciplinaire ?

 

L’art-thérapeute a une fonction de complémentarité dans l’équipe dans la mesure où, par le biais de l’art, il utilise un mode de communication non verbale et sait exploiter les effets produits par l’activité artistique sur la personne.

 

« Il s’impose comme intervenant privilégié dans des domaines humains aussi variés que l’émotion, le plaisir, l’idéalisation, l’expression ou la communication, qui par ailleurs sont autant d’éléments qui vont déterminer le principe esthétique ». Richard Forestier

 

L’art-thérapeute peut partager avec l’équipe les résultats de la prise en charge art-thérapeutique et participer à la prise en charge globale de la personne.

 

Avec qui prendre rendez-vous ?

Brigitte Garcia, Art-thérapeute – La Source 1, rue de Pornichet, St–Nazaire
06 13 68 26 81 – tsimanina@sfr.fr

 

Activités à La Source

Séances régulières le lundi de 18h à 19h (Individuel) ou de 18h à 19h30 (Collectif)

Séances individuelles sur rendez-vous

Stages sur l’année

 

Activités en Institution ou à Domicile