Réseau La Source – St Nazaire 44

Communication Non Violente IndividuelEntrepriseFamilleInstitutionCouple

A qui s’adresse la CNV ?

A toute personne (enfant, ado ,adulte),  à toute structure (entreprise , association , équipe ) qui souhaite :

– Mieux s’écouter, connaître ses émotions et ses besoins afin de formuler des demandes plus clairement explicitées.

– Développer l’apprentissage d’une communication plus consciente et plus efficace avec son entourage ou au sein d’un couple , d’une famille , d’une structure.

Les bénéfices de la CNV :

– Mieux se faire comprendre,
– Améliorer la qualité de la relation (adoucir au lieu de pourrir la relation),
– Augmenter la confiance mutuelle,
– Sortir des jeux de pouvoir,
– Augmenter la compréhension mutuelle,
– Favoriser l’acceptation de l’autre et le respect des différences mutuelles,
– Créer un sentiment de sécurité dans la relation,
– Etre dans la résolution de problème et non de la recherche de coupable,
– Etre en cohérence avec soi.

Au delà d’un meilleur résultat pour la relation à autrui, la CNV permet aussi de clarifier la relation à soi-même : en comprenant mieux ce qui se passe à l’intérieur de nous, en particulier lorsque l’émotion nous envahit ou qu’un problème ne cesse de nous encombrer l’esprit. Nous pouvons avoir plus de distance dans les situations difficiles ou envahissantes.

La CNV est complémentaire et se marie très bien avec des approches thérapeutiques.

 

Les 4 étapes du processus de la CNV

communication non violente st nazaire saint-nazaire analyse transactionnelle

1- OBSERVATION  j’observe les faits tels qu’ils sont sans porter de jugements et je les décris à l’autre aussi objectivement que possible.
2- RESSENTI  je prends le temps de ressentir les sentiments, les attitudes suscitées par cette situation et je les exprime à mon interlocuteur.
J’exprime avec clarté ce qui se passe en moi sans reproche, ni jugement.
Je reçois avec empathie ce qui se passe en l’autre sans entendre ni reproche, ni critique.
3- BESOIN  j’écoute le besoin lié à mon ressenti et je le formule à l’autre afin qu’il sache ce qui se passe pour moi,.J’accueille le besoin de l’autre lié à son ressenti.
4- DEMANDE  je demande clairement ce qui pourrait contribuer à mon bien être et je reçois avec empathie ce qui pourrait contribuer au bien être de l’autre.

Pourquoi cette communication est appelée non violente ?

Marshall Rosenberg constate » le rôle déterminant du langage et de l’usage approprié des mots ». C’est pourquoi il définit un mode de communication qui, en nous connectant à nos besoins nous relie à nous-même et aux autres, et favorise un contact plus respectueux de soi et de l’autre » . Ce contact ressenti dans le corps nous rend plus présent. Ainsi nous sortons d’une violence ordinaire, sournoise et bien souvent subie et inconsciente.

Quand nous ne sommes pas conscients du lien entre nos besoins et notre ressenti, nous croyons que ce sont les situations qui, seules, provoquent ce que nous ressentons et nos attitudes.
« Entre les actions des autres et notre ressenti, il y a nos besoins qui sont un élément de causalité intermédiaire. D’où l’importance de déterminer les besoins et de les assumer. En accompagnant nos demandes de l’explication des raisons profondes, on permet à l’autre de nous comprendre et, si jamais il ne peut accepter ce que nous demandons, il proposera plus spontanément une alternative permettant de satisfaire à la fois le porteur de la demande et lui-même ».

Quelques phrases de Rosenberg sur ce qu ‘est la CNV:
« Le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant »
« Une invitation permanente à concentrer notre attention là où nous avons le plus de chances de trouver ce que nous recherchons. »
« Une invitation à être davantage conscients de nos perceptions, à accueillir et gérer nos émotions, à nous relier à nos besoins et nos motivations. »
Une contribution de chacun à rendre la vie plus belle.

Avec qui prendre rendez-vous ?

Marie France OLIVAUD, groupes mensuels  de communication bienveillante , séances individuelles , intervention en entreprise.

LIVRES : Les mots sont des fenêtres( ou des murs) – Introduction à la CNV de Marshall Rosenberg

Cessez d’être gentil, soyez vrai ! Etre avec les autres en restant soi-même de Thomas
d’Ansembourg.